• 1
  • 2
  • Vous aimez écrire, votre imagination déborde !

    Alors, rejoignez-nous ! Depuis 1996, l'Association ENCRES VIVES s'est constituée par une réunion d'écrivains et de poètes dans le but de défendre et promouvoir notre belle langue et d'organiser un concours de nouvelles et de poésies. Lire la suite...
  • 1

FORUM DES ASSOCIATIONS, les 16 et 17 juin 2018,  Parc des Expositions - La Meilleraie - CHOLET.

Nous vous accueillerons avec plaisir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


A propos de la Plume Angevine, par Gabriel Gallard

"Il ne m'est pas facile de parler de mon association angevine sur le site d'Encres Vives, faisant partie des deux groupes. Et j'ai vraiment besoin de vous garder pour toujours ensemble, tellement vous êtes pour moi très complémentaires, et tellement je vous aime. En outre, je suis originaire de Saint Florent le Vieil, donc à la frontière du Choletais et du Val de Loire plus tourné vers Angers. Simplement, je peux vous donner deux particularités de La Plume Angevine très intéressantes à mon humble point de vue, et auxquelles je suis ravi de participer activement.

La première originalité est d'accueillir au Printemps des Poètes, chaque année, des élèves du cours de CE2/CM1 de l'école Charles Bénier d'Angers avec leur professeure membre également de La Plume. Ils viennent réciter leurs poèmes écrits en cours avec l'aide de leur institutrice Patricia Frezeau, et en présence de leurs parents. Les meilleurs textes choisis par notre jury seront primés et se verront remettre leurs prix dans leur classe un après-midi de juin avant les grandes vacances. Ce sont là - vous pouvez-me croire sur parole- des moments d'échanges intenses et merveilleux qui restent gravés dans nos têtes, tout au moins dans la mienne. Nous avons l'impression en nous faisant plaisir, d'être utiles en faisant pénétrer un peu plus la poésie de notre belle langue dans une école primaire et d'apporter un peu de bonheur autour de nous. Et si nous rêvions un peu, ces petits poètes en herbe d'aujourd'hui seront peut-être des grands demain...

La deuxième particularité très récente a été introduite par l'un de nos doyens, Maurice Faës. Il s'agit pour un membre de La Plume de proposer et de faire un exposé soit sur un thème retenu ou un auteur. Un débat très animé et passionné suit. Les poèmes sur le sujet, personnels ou non sont les bienvenus. Evidemment la première intervention a été l'oeuvre du créateur Maurice sur les deux Alfred (de Vigny et de Musset). Jeannette Tanguy nous a ensuite emmenés à la mer, Luciole Bouché nous a entraînés dans les souvenirs et avec moi-même, votre serviteur et ami, nous sommes partis en promenade dans la littérature poétique et amoureuse. Vous voyez : des sujets très variés où nous découvrons beaucoup de choses et cela nous change d'un deuxième tour de table de récital classique.

Ainsi, nous essayons constamment de trouver et de cultiver de nouveaux espaces, tout en espérant rendre service et donner du bonheur autour de nous dans une ambiance familiale."

 

(Retrouvez les écrits de Gabriel Gallard dans nos parutions HORIZONS et ENCRES SYMPATHIQUES)


"L'amour en littérature poétique"

Parler d'amour en quelques minutes, une gageure très certainement tant le sujet est important et vaste. De plus, en français, le verbe AIMER n'est pas précis, et sans le contexte on pourrait parfois s'y méprendre. Quelques exemples : on peut dire j'aime les pommes, mais j'aime aussi les belles voitures, et évidemment ma ou mon chéri. En espagnol c'est mieux. Ils ont trois verbes pour dire AIMER. On peut utiliser au choix : GUSTAR, AMAR et QUERER. Donc, notre langue française n'est pas la plus riche, mais soyons chauvins, une fois n'est pas coutume, elle est certainement la plus belle... Mais allons enfin au but assigné et, revisitons, si vous le voulez bien, des extraits de quelques-uns des plus beaux poèmes parlant d'amour en français. A noter qu'il en existe beaucoup d'autres, et j'en passe certainement et des meilleurs.

Tout d'abord le poème très épicurien que vous connaissez tous de Pierre de Ronsard. Dont voici la troisième strophe :

Donc si vous me croyez mignonne,

tandis que votre âge fleuronne,

en sa plus verte nouveauté,

cueillez, cueillez votre jeunesse

comme à cette fleur la vieillesse

fera ternir votre beauté.

Continuons avec la quatrière strophe de la Prière de René-François Sully Prudhomme :

Si vous saviez que je vous aime

surtout si vous saviez comment,

vous entreriez peut-être même

tout simplement

Avec Marcelline Desbordes-Valmore, arrive le moment du Serment. Voici la quatrième strophe :

Vers ton âme attirée

par le plus doux transport

laisse moi dire encore :

sur ta bouche adorée

comme je t'aime en mes beaux jours

je veux t'aimer toujours.

Enfin, nous dormirons ensemble avec la troisième strophe de ce poème de 1963 de Louis Aragon :

Mon amour ce qui fut sera

le ciel est sur nous comme un drap

j'ai refermé sur toi mes bras

et tant je t'aime j'en tremble

aussi longtemps que tu voudras

nous dormirons ensemble.

Hélas parfois l'amour se termine tragiquement. Et là, voici ce magnifique écrit de Victor Hugo (extrait), suite au départ de ce monde de sa fille :

Demain dès l'aube à l'heure où blanchit la campagne,

je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.

j'irai par la forêt, j'irai par la montagne.

je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

(...)

Pour terminer, j'aimerais vous proposer de méditer ces deux citations de l'Abbé Pierre qui fut longtemps la personnalité préférée des français, nous incitant à un amour oblatif.

La première est "Vivre, c'est apprendre à aimer"

La deuxième est gravée sur sa modeste tombe dans le petit cimetière d'Estreville en Normandie, et voulue par lui-même, indique avec beaucoup de modestie là encore : "Qu'il a essayé d'aimer".

Mais Monsieur L'Abbé, vous n'avez pas seulement essayé, vous avez, ô combien, réussi et montré la voie pas toujours facile à suivre, nous indiquant que dans la vie sur terre l'amour des autres est ce qu'il y a de plus noble. Il existe donc bien des façons d'aimer.

Gabriel Gallard

Poème composé par Gabriel Gallard :

Si seulement

Si seulement j'avais des dons de chanteur,

je te séduirais avec ma plus belle romance,

tout y transpirerait les élans de mon coeur.

et mes notes t'inviteraient à la danse.

 

si seulement j'avais des talents de peintre,

je t'offrirais le plus beau de mes tableaux.

je trouverais pour toi les plus jolies teintes.

elles te diraient mon amour mieux que tous les mots.

 

Si seulement j'étais poète, tu serais ma muse.

avec toi la feuille blanche ne me ferait plus peur,

mon verbe alors n'aurait besoin d'aucune ruse,

pour t'inviter éternellement au bonheur.

 

 

 

 


Cholet, partenaire d'Encres Vives
Cholet, partenaire d'Encres Vives